Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : dhuyp.net
  • dhuyp.net
  • : "La séduction suprême n'est pas d'exprimer ses sentiments, c'est de les faire soupçonner." Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques
  • Contact
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 13:46

Il y a rue Saint Jacques, une pente invaincue,
De grade en grade gravie, par de sombres étudiants,
Cette rue éternelle est l'hotel des amants,
Qui s'y retrouvent, le jour, en quête d'entrevues.

J'aime à monter ainsi cette joyeuse avenue,
Un regard au grand Louis, un autre aux bons vivants,
Une ombre silencieuse posé sur le pavement,
Et mon esprit s'égare de s'y être perdu.

Mon regard s'assombrit, jure encore une fois,
Et préfère souffrir dignement de ta loi.
Merci enfin, archange, de m'avoir redétruit.

Je redescends Saint Jacques mais n'attends plus tes yeux,
Mes larmes font de la rue, un Van Gogh qui reluis,
Car aujourd'hui je sais, que ce mot est adieu.

 

[Version modifiée pour la QDA]

 

 Mon regard s'assombrit, jure que cette fois,
 Je préfère souffrir que de m'offrir à toi
 Mais tu sais ma faiblesse et m'entraine en ton lit.
 
 Je redescends Saint Jacques mais n'attends plus tes yeux,
 Mes larmes font de la rue, un Van Gogh qui reluis,
 Car aujourd'hui je sais, que ce mot est adieu.

[End QDA]

Partager cet article

Repost 0
Published by Faust - dans Romantisme
commenter cet article

commentaires