Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : dhuyp.net
  • dhuyp.net
  • : "La séduction suprême n'est pas d'exprimer ses sentiments, c'est de les faire soupçonner." Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques
  • Contact
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 21:07

Même si chaque mot ne reste qu'un instant
Étourdi dans un ciel, noir comme la musique.
Regarde celui-ci se briser dans le vent
Viendra-t-il en silence à tes yeux ironiques?

Les notes que je joue, ondulent tristement
Le long de partitions ignorant l'esthétique.
Sans que ton nom muet n'en soit plus évident,
Tu le sais pourtant là, impensable anémique.

Fortissimo presto, peu importe le nom,
Je trouverai la note, le soupir, le frisson,
Le final triomphant de cette Symphonie.

En guise d'instruments, vois mes vers imparfaits
Le livret t'est connu, nul besoin d'être écrit.
Ne reste qu'un serment qu'enfin "je reviendrais".

Partager cet article

Repost 0
Published by Faust - dans Romantisme
commenter cet article

commentaires