Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : dhuyp.net
  • dhuyp.net
  • : "La séduction suprême n'est pas d'exprimer ses sentiments, c'est de les faire soupçonner." Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques
  • Contact
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 13:24

C'est une déchirure, une corde qui manque
Au piano dont tu joues, délicate et charmante.
Tu as fait tous les airs, tantôt joueuse et savante,
Tantôt tout de silence à un vieux saltimbanque.

Je ne sais plus pourquoi, je ne sais rien te dire
Combien tu m'as aidé, devenue fascinante
Et combien je t'envie quand te voici absente.
Alors, c'en est fini, des paroles et des rires.

Conçus pour la passion, nos cœurs se sont étreints
Tandis que dans les cendres, le feu s'était éteint.
Pardonne moi, sans doute, d'avoir cru un instant...

Je t'ennuie, très bien, tu ne m'entendras plus
Je serais dans le coin, mais jamais très présent,
Un ami de passage, qui ne passera plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Faust - dans Romantisme
commenter cet article

commentaires