Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : dhuyp.net
  • dhuyp.net
  • : "La séduction suprême n'est pas d'exprimer ses sentiments, c'est de les faire soupçonner." Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques
  • Contact
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 15:01

Peu m'importe tes mots, seuls m'importent tes maux
Que tes lèvres ont portés sur mon cœur immobile.
Ombres de tes soleils aux éclats impossibles,
Pensais tu que mes rêves s'arrêteraient si beaux?

Cassandre, tout est vrai et mon nom a failli
À défendre ses yeux de ma tendre faiblesse.
Cassandre, tout est vrai, et même la détresse
Qui consume mes vers de douces facéties.

Je ne sais pas son nom, pourtant je le murmure
Au creux de poésies à nos rêves immatures.
Bas les masques, il est si tard. Je ne joue plus.

Je ne te promets rien, je ne serais plus là,
Filant à la française, tu ne reverras plus
Le dernier des idiots, mais amoureux de toi .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Faust - dans Romantisme
commenter cet article

commentaires

Daisy 02/12/2012 17:40


Viens donc par là !

Faust 24/12/2012 16:22



Et je suis venu.


 


(je déteste les pubs...)



Juliette 30/11/2012 00:38


Je t'ai déjà suppliée, en larmes, de rester. Tu l'as fait, et c'est ce que je voulais. Et que je veux toujours, puisque tu vas me demander le pourquoi de ce passé. Mes choix n'en sont pas. Je
suis comme ça, ne m'en veux pas. Si je ne voulais plus de toi, je ne serais pas là.

Faust 30/11/2012 15:40



Je ne veux pas de tes larmes, je ne veux plus d'elles,
Qui ont bien trop coulé pour un acte juste cruel
Je ne veux pas être de trop, je suis juste amoureux
Que je sois ton ami et je serais heureux. 



. 28/11/2012 21:39


Vais-je devoir te supplier chaque soir pour que tu viennes me voir ?

Faust 29/11/2012 00:40



Je voudrais que tu me supplies, non pas de venir, mais de rester,
Je voudrais passer avec toi l'éternité à rêver
Mais tu as fait tes choix, laisse moi mes erreurs
Que ton nom ne brule pas, au creux de mon cœur. 



Celle qui t'attend 27/11/2012 21:48


...

Faust 28/11/2012 14:01



Comment veux-tu qu'à trois points,
Je suspende mon souffle au creux de tes mains? 



Cassandre 27/11/2012 20:38


A toi je m'offrirais, si à moi tu venais.


Viens me parler ce soir, sans toi j'ai peur du noir.

Faust 27/11/2012 21:08



Alors pourquoi ce silence, quand je te rejoins
À la couche froide dont nos vœux furent témoins?