Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Suis-Je?

  • : dhuyp.net
  • dhuyp.net
  • : "La séduction suprême n'est pas d'exprimer ses sentiments, c'est de les faire soupçonner." Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques
  • Contact
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 12:00

Les mots qui se délient brossent comme un tableau
La langueur infantile qui anime mes mots
D'abord c'est une danse, nous y jouons ensemble
Tu donnes la réplique et parfois ma voix tremble.

Ce portrait que tu peins de mon sang et des maux
Remplace mes erreurs par ce que j'ai de beau
Ne crois pas sa couleur, car je ne lui ressemble
Que par ce vieux sourire, de bravade, il me semble.

J'ai ce charme figé, quelque fois, ironique
De ceux qui ont perçu la folle mécanique
Et qui jouent - à quoi bon? - les notes de l'ennui.

Rejoins moi au clavier, l'instrument se taira  
Avant que tes doigts brûlent la nacre et le bois.
Et alors tu joueras ... les notes de la vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Faust - dans Romantisme
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 27/12/2013 17:33


Un cantilène doux amer, qui se savoure.

les cafards 27/12/2013 07:52


bienvenue, et avec grand plaisir, chez les cafards associés